Inizio > Rivista Antonianum > Articoli > Rezette Venerdì 06 dicembre 2019
 

Rivista Antonianum
Informazione sulla pubblicazione

 
 
 
 
Foto Rezette Jean , Recensione: GALLO, LUIS ANTONIO, La concepción de la salvacion y sus presupuestos en Marie-Dominique Chenu , in Antonianum, 54/4 (1979) p. 756-757 .

Ce travail, nous dit-on, est né d'une nécessité pour l'Équipe de Théolo­gie de l'Institut Supérieur de Pastorale de la Jeunesse de Santiago du Chili avec lequel l'auteur a collaboré en 1973-1974: approfondir le noeud de la foi en vue de la situation spéciale de défi où la met un continent en voie de profonde transformation.

L'auteur s'est proposé d'étudier la conception du salut chez un des grands théologiens français de ce siècle, le P. Marie-Dominique Chenu, O.P. Non pas que le P. Chenu se soit occupé explicitement de ce thème, mais parce que son oeuvre a une signification particulière dans la théologie actuelle en raison de son effort d'« aggiornamento ». Cette révision a por­té aussi, au moins implicitement, sur la notion de salut. Pour arriver à se faire une idée de la manière dont le P. Chenu conçoit le salut, il était nécessaire d'explorer l'ensemble de sa pensée théologique où cette idée s'enracine pour en dégager les présupposés.

C'est pourquoi la première partie du travail est consacrée aux fonde­ments de la pensée théologique du P. Chenu, aux présupposés sur lesquels est construite sa conception du salut. Cette partie comprend quatre cha­pitres (p. 43-241). En deux chapitres, l'auteur expose alors l'idée de salut (p. 247-316) si bien qu'en tête de l'ouvrage, le sous-titre aurait pu devenir le titre. Une troisième partie porte un jugement critique sur les résultats de l'enquête (p. 322-359).

Une des conclusions de l'auteur est qu'il y a évolution dans la pensée du P. Chenu, ce qui est loin d'être un reproche. De l'affirmation que toute réalité bonne dans l'existence humaine entre dans la construction de l'humanité, le théologien français en viendrait à une déclaration que ne dédaigneraient pas les « théologiens de la libération »: « La libération des hommes par eux-mêmes, c'est, fût-ce à travers le péché, la libération chrétienne » (cité p. 315). Il est vrai que cette affirmation n'est appuyée que sur une seule citation, et seul le P. Chenu pourrait nous dire s'il faut y voir un thème majeur de sa théologie. Pour le reste, l'auteur nous présente une synthèse de la pensée du P. Chenu que celui-ci n'a pas encore eu le temps de construire, et une lecture de ses oeuvres qui sera très utile surtout aux théologiens d'expression castillanne.


 


 
 
 
 
 
 
Martín Carbajo Núñez - via Merulana, 124 - 00185 Roma - Italia
Questa pagina è anche attiva qui
Webmaster